Des cadeaux à faire à une toute jeune maman

 

10 vrais cadeaux à faire à une toute jeune maman

 

Une petite liste des choses qui peuvent réellement aider la maman d’un nouveau-né. On connait toutes l’émerveillement des proches qui accompagne une naissance. L’enfant paraît et avec lui les félicitations, les vœux et les cadeaux. En réalité, la plupart des jeunes mères passent les premières semaines (ou les premiers mois) en mode de survie. Et leurs besoins sont très spécifiques. 

Voici pour tous ceux qui voudraient faire à ces mamans un véritable cadeau : 

 

1.     Une douche

Annoncez votre visite, dans la matinée. Vers 10 h, c’est parfait. Souvent, pour la maman d’un nouveau-né à tendance oiseau de nuit, cela équivaut déjà à la mi-journée. Précisez que vous espérez bien que la maison ressemblera à une écurie, que la table du petit déjeuner ne sera pas débarrassée et qu’elle déambulera en pyjama. L’idée ? Vous gérerez le bébé, vous vous préparerez un café et débarrasserez la table pendant qu’elle prendra une douche au calme (et seule) et qu’elle essayera trois tenues différentes pour trouver celle dans laquelle elle se sent bien. Mettez un peu de musique en bas pour atténuer les petits pleurs.

 

2.     Une petite sieste

Une sieste dans l’après-midi est une bonne alternative à la douche matinale. La journée n’en finit pas (a fortiori si le papa est reparti travailler) et la maman dort debout. Un petit somme, c’est un peu le luxe ultime, mais c’est sans compter l’avis du bébé. Qui n’hésitera pas à se réveiller au moment précis où sa mère commencera à s’assoupir. « Dors quand il dort », nous proposera-t-on. Mais les premières semaines, le radar maternel est si sensible que c’est beaucoup plus facile à dire qu’à faire. Mon conseil : précisez à l’avance que vous viendrez pour qu’elle puisse aller dormir une heure pendant que vous êtes là. Vous vous chargez du petit. Toute protestation est inutile, qu’elle le sache. Elle pourra se réjouir de votre visite et de votre cadeau. 

 

3.     Un bon repas

Des petits vêtements adorables, des peluches, les mamans n’en manquent généralement pas. Un repas sain, tout prêt (à réchauffer ou à mettre au four), cela peut être une véritable bénédiction. La maman a vécu un accouchement, elle donne le sein, il lui faut des forces ! Mais faire la cuisine, c’est souvent bien plus compliqué. Préparez-lui un repas un peu sophistiqué (étonnez-la !), avec de bonnes choses, des légumes en abondance et du goût. Ne l’apportez pas dans votre cocotte flambant neuve (qu’il faudra encore laver pour vous la rendre) mais dans un plat qu’elle pourra garder. Cadeau ! On parie qu’elle se souviendra encore dans 5 ans de ce qu’il y avait dedans ?

 

4.     Une sortie avec les plus grands

Si le nouveau-né n’est pas le premier né, choisissez un mercredi, un week-end ou des vacances scolaires et emmenez les autres enfants pour passer la matinée ou la journée avec eux. Les premières semaines, tout le monde est sur le pont pour le petit dernier. Peu importe qu’il s’agisse du premier ou du dixième, le défi est toujours de taille. Partager son attention entre les autres enfants, c’est parfois mission impossible. Souvent, les mamans d’un 3ème (et d’un 4ème, d’un 5ème, etc.) sont classées dans la catégorie des mères « expérimentées », des super women en quelque sorte. Alors qu’elles aussi passeraient bien un peu de temps en tête à tête avec leur bébé.

 

5.     Quelques heures de nettoyage

Une jeune maman ne doit pas faire le ménage. Un point, c’est tout. Une maison impeccable, c’est secondaire. Pourtant, qui n’aimerait pas voir le sol bien propre, le linge trié et la poussière balayée ? Inutile de vous proposer pour le ménage : votre amie voudra à coup sûr faire disparaître au préalable les sous-vêtements sales et nettoyer la cuvette des toilettes pour vous épargner les visions d’horreur. Du coup, cela n’a plus beaucoup de sens. Offrez-lui plutôt les services de professionnels du nettoyage. Et pourquoi pas, une idée pour les collègues de travail : offrir ensemble un mois de ménage et de tranquillité. Votre collègue vous en sera éternellement reconnaissante. Et non, cela ne sous-entend pas que la jeune maman pourrait avoir une attitude douteuse à l’égard de la propreté. On est toutes passées par là.

 

6.     Des courses

Réussir à s’habiller (Quoi ? Je ne suis pourtant plus enceinte !), installer bébé dans son siège-coque, le ressortir du siège aussitôt pour le changer à nouveau (des chaussettes au body, maculé jusqu’au cou), grimper dans la voiture malgré les points de suture,... « Passer en vitesse au supermarché », cela devient une véritable aventure qui ferait passer Koh Lanta pour un club de vacances. Demandez à votre amie de vous envoyer une liste et partez faire ses courses au supermarché. N’oubliez pas de préciser que vous ne lui offrez pas le contenu du chariot mais bien le service, pour qu’elle ne se retienne pas de commander 3 paquets de couches et 12 bouteilles d’eau. La seule obligation ? Ce chariot doit être plein, pour tenir au moins une bonne semaine. À l’arrivée, vous déchargez et vous rangez les courses. (Pendant qu’elle prend une douche par exemple, voir point 1. Niveau meilleure amie.)

 

7.     Un accompagnement bienveillant

Toutes les mamans vous donneront l’impression que tout va bien. Super bien. Super woman. Voyez juste et posez des questions sincères. Donnez-lui la possibilité de vous parler aussi de ce qui ne va pas si bien. De ce qui ne se passe pas exactement comme dans les bouquins. Si les tétées se passent mal, c’est l’aide d’une sage-femme qu’il faut. Appelez-la pour elle. Pour un bébé qui pleure beaucoup, l’intervention d’un ostéopathe peut avoir des effets miraculeux. Prenez rendez-vous avec elle pendant que vous êtes là. Des soins à domicile à organiser ? Passez quelques coups de fil. Parfois, la tâche semble insurmontable aux jeunes mamans mais les spécialistes qui peuvent nous aider sont nombreux. Votre aide et votre sang froid peuvent vraiment faire la différence. Internet et le smartphone sont loin d’offrir les meilleures solutions, aidez votre amie à ne pas se reposer que sur eux.

 

8.     Une attention particulière pour les signes de dépression post-natale

Les hauts, les bas, les crises de larmes, on connaît toutes. La fatigue est impitoyable et les hormones bouleversent tout. La maison peut avoir une apparence, disons, post-natale et il n’est pas question de résoudre de grands débats de société ou de réussir un casse-tête, mais une maman doit pouvoir prendre soin d’elle-même et de son bébé. Soyez vigilante si vous avez l’impression que les choses se dégradent (absence, angoisses, comportement irrationnel,...) et restez près de votre amie. Parlez à son entourage de vos craintes et proposez une aide professionnelle. Une maman confrontée à la tempête du post-partum est une maman qui a besoin des autres.

 

9.     Une petite réparation

Un robinet qui fuit, une porte qui grince, une ampoule à remplacer,... Il y a toujours une petite réparation qui n’a rien d’urgent, certes, mais qu’elle remarque chaque jour en soupirant. Et parfois, ces petites choses pèsent vraiment lourd sur le moral, l’épuisement et le manque de recul aidant. Apparaissez munie d’une trousse à outils et exigez une liste de petites réparations à réaliser. Cette étagère que vous aurez fixée sera finalement un cadeau inestimable. Le conjoint vous sera lui aussi reconnaissant d’avoir éliminé un sujet de discussion susceptible de plomber l’ambiance en fin de soirée.

 

10.     Une sortie

On revient au point 6 : sortir, pour une maman qui vient d’accoucher, ce n’est pas toujours une mince affaire. Parfois, c’est une véritable expédition, ou c’est ce que la maman ressent. Une paire de mains en plus, ou simplement la motivation supplémentaire d’un peu de compagnie pour sortir de la maison. Pas besoin d’aller bien loin, une promenade dans le quartier, un petit tour au parc, un bol d’air frais. Ou une virée shopping, pour trouver ensemble un joli soutien-gorge ou une petite robe d’allaitement qui redonnera confiance, par exemple. L’occasion aussi de croiser d’autres mamans, avec les mêmes cernes. « Je ne suis pas la seule », c’est un constat qui peut faire du bien aussi.

 

Bien sûr, libre à vous de choisir plusieurs cadeaux dans cette liste si vous voyez la jeune maman plus souvent. De même, vous pouvez suivre la même idée à plusieurs reprises. Ou combiner. L’offre est cumulable, elle n’est pas limitée à une offre par client et il n’y a pas de date limite !

À appliquer sans attendre !

source : http://blog.allaitement.mamanana.com/2015/03/10-vrais-cadeaux-%C3%A0-faire-%C3%A0-une-toute-jeune-maman.html

 

Mais n'oubliez pas non plus de rajouter à ces cadeaux,  les petits ateliers Massage pour bébé de l'Association SAMY !

×